Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 14:45

Message envoyé sur:

http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/7716171.html?urlpage=0

 

auquel on peut ajouter: http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/7723235.html

 

 

Le froid extrême décime le bétail en Mongolie

 

21 000 familles menacées par l'insécurité alimentaire et la pauvreté

Photo: ©REUTERS/Mongolian Red Cross Society/Enkhtor Dorjzovd
Le froid intense a déjá tué 1,7 million de bêtes cet hiver en Mongolie

2 février 2010, Beijing/Ulaan Baator - Des températures chutant à -50°C ont décimé 1,7 million de têtes de bétail en Mongolie, menaçant les moyens d'existence de 21 000 familles d'éleveurs exposées au risque d'insécurité alimentaire, met en garde la FAO aujourd'hui.

Selon une évaluation rapide des besoins réalisée par la FAO sur l'impact de la catastrophe, une aide d'urgence de quelque 6 millions de dollars doit être mobilisée au cours des 3 prochains mois pour aider ces populations à passer l'hiver.

Cette vague de froid intense, avec des températures atteignant -40 ou -50°C, fait suite à un été et à un automne marqués par la sécheresse qui ont détruit le fourrage servant à nourrir les animaux durant les mois d'hiver. Les Mongols appellent ce phénomène météorologique extrême dzud.


Un bilan appelé à s'alourdir

Ce dzud s'est traduit par des pertes colossales de bétail: 1,7 million de bêtes au 31 janvier. Si les conditions actuelles persistent, le Gouvernement estime que les pertes pourraient atteindre 3-4 millions de têtes de bétail d'ici le printemps.


Un tiers de la population mongole est nomade et dépend entièrement de l'élevage pour vivre. Leurs animaux - moutons, chèvres, chevaux et chameaux - ainsi que de nombreux animaux sauvages sont en train de périr de froid, d'épuisement ou de famine. Les pertes économiques totales sont estimées jusqu'à présent à 62 millions de dollars.

Quatorze des 21 Aimags (provinces) de la Mongolie sont considérées comme gravement touchées. Selon la mission d'évaluation de la FAO, 21 000 familles d'éleveurs, chacune propriétaire de 100 à 300 têtes de bétail, ont perdu plus de 50 pour cent de leurs troupeaux.

Insécurité alimentaire

Les familles touchées sont en proie à des niveaux accrus d'insécurité alimentaire et à une baisse de leurs moyens d'existence devant la chute rapide de leurs revenus en espèces et la forte hause des prix du fourrage par rapport à l'an dernier.


Faute d'une assistance dans les plus brefs délais, la pauvreté diffuse entraînera une migration de masse vers les villes dans les prochains mois.

Les experts de la FAO soulignent l'importance d'une aide d'urgence afin d'assurer la sécurité alimentaire des familles les plus vulnérables, et en particulier l'Organisation suggère une aide pour le bétail comme priorité absolue.

En parallèle, il y a un besoin pressant de fourrage, de compléments alimentaires pour les animaux et de soins vétérinaires jusqu'à la mi-avril pour un montant de 6 millions de dollars. Des profils de projets détaillés sont en cours de préparation pour être soumis aux donateurs.

Complément nutritionnel médical

La Commission régionale de la production et de la santé animales pour l'Asie et le Pacifique de la FAO a déjà fourni 5 000 doses de complément nutritionnel médical pour les vaches laitières, les génisses gravides et les jeunes veaux.


Les interventions à moyen terme devraient être ciblées sur la préparation aux catastrophes et les plans et stratégies de réduction des risques. La FAO est prête à fournir l'assistance requise par le pays.
----------------------------
La Mongolie couvre une superficie de 1,6 million de km2, soit environ la taille de l'Europe de l'Ouest. La mission de la FAO était sur place du 27 janvier au 1er février.

"

 

Commentaire envoyé: Bonjour,

C'est donc le "réchauffement climatique" annoncé!

" Le 30 janvier, la ville d'Hulunbuir, en Mongolie intérieure, a connu un froid extrême. La visibilité est inférieure à 50 m. La température dans la plupart des régions de Yakeshi et Genhe a atteint -44°C. Ce froid rigoureux a déjà duré trois jours. Ces derniers jours, la température minimale de cette région a atteint -46,9°C. La ville d'Hulunbuir était ainsi complètement couverte de brume." titre le http://french.peopledaily.com.cn

 

–46,9°C, le froid extrême frappe la Mongolie intérieure comme certaines vagues de froid qui ont eut déjà lieu en 2000 et décimé le bétail ... et ensuite. Il faudrait que les modélisateur réchauffistes fassent un stage en Mongolie Intérieur pour réfléchir un peu! Voir si les éleveurs font rentrer dans les yourtes leurs animaux pour les préserver et protéger les cheptels qui n'ont pas eu encore le temps de tous se reconstituer depuis les dernières vagues de froid!

En Europe, c'est identique:

 

qu'elle est la cause de cet hiver qui n'en finit pas? Les volcans récents? La pollution atmosphérique? Mais certainement pas les "gaz à effet de serre" !

Il faut revenir sur les "prévisions" !

Il faut revenir sur la propagande pseudoscientifique du GIEC et de ses organites.

 

Voyons leurs explications: (source : http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/7723078.html)

 

"

OMM : la vague de froid en Europe disparaîtra d'ici 15 à 21 jours

Depuis fin janvier, une vague de froid, due à un anticyclone sibérien, s'est installée sur la majorité de l'Europe et en Afrique du Nord, ce froid, caractérisé par des températures de l'ordre de -30 degrés (centre de l'Europe et Balkans) disparaîtra d'ici 15 à 21 jours, a annoncé mardi l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM).

Selon l' OMM, le réchauffement climatique fait partie des hypothèses étudiées pour expliquer le phénomène. Généralement, les experts observent sur l' Europe, en hiver, une succession de perturbations météorologiques classiques, caractérisées par une échelle temporelle d' une semaine à 10 jours. Habituellement les perturbations emmènent de la pluie mais les températures ne sont pas aussi froides qu'aujourd'hui.

Les experts constatent un blocage de ces perturbations. Au lieu de circuler d' Ouest en Est, la masse d' air froid provenant des régions arctiques se dirige du Nord vers le Sud. Ce froid arctique est sec. Cependant on a noté des chutes de neige très importantes dans les Balkans (Serbie, Bosnie, Croatie). Il y a quelques jours, l' Algérie a connu des chutes de neige qui a atteint 5 à 10 centimètres en 24 heures. D' après l' expert de l' OMM, "cette vague d'air polaire disparaîtra d' ici 15 à 20 jours".

Actuellement les experts de l' Organisation Météorologique Mondiale (OMM) tentent d' identifier les éléments qui provoquent le blocage de cette masse d' air polaire. Plusieurs explications peuvent être prises en compte a déclaré Omar Baddour, « les changements météorologiques, les ondes planétaires souvent déclenchées par les océans (El Nino, La Nina) ou les mouvements de l' Arctique susceptibles de modifier les hautes pressions sur les continents et maintenir la masse d' air sibérien".

Les experts météorologiques de l' OMM étudient l' hypothèse selon laquelle la fonte des glaces du Groenland, causée par le réchauffement climatique, modifierait la salinité des eaux de l' Atlantique Nord et affaiblirait le Gulf Stream, source d' énergie active sur la majorité de l' Europe de l' Ouest. "Modifier la salinité des eaux et ainsi affaiblir le Gulf Stream pourrait être la raison du blocage d' une masse d' air polaire sur l' Europe", a déclaré l' expert de l' OMM, Omar Baddour. Mais il a insisté sur le fait que cette hypothèse n' avait pas encore scientifiquement confirmée, ni prouvée, "il faut du temps et du recul pour être sûr" a-t-il ajouté.

"

 

Voilà leur explication ! La salinité ! Mais pas de certitudes... sans doute "El Nino" ou "La nina" !

 

Mais où est le lien de causalité ? De quel phénomène météorologique ou climatique parle-t-on?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno - dans Climatologie
commenter cet article

commentaires

Présentation Du Laboratoire

  • : Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno (édition de Nicolas Sègerie)
  • Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno (édition de Nicolas Sègerie)
  • : Un laboratoire scientifique indépendant dont les axes de recherches concernent:les polémiques du "réchauffement climatique";Les climatosceptiques;la théorie des Anticyclones Mobiles Polaires;les risques liés à la pollution atmosphériques; d'autres risques géophysiques et anthropiques...Son siège est à Lyon en France.
  • Contact

  • Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno
  • Cette structure de recherche et de documentation scientifique est de forme associative.
Sa vocation est la compréhension et la diffusion de thèmes de recherches qui ne peuvent se développer dans les contextes défavorables sous influences de lobbys.
  • Cette structure de recherche et de documentation scientifique est de forme associative. Sa vocation est la compréhension et la diffusion de thèmes de recherches qui ne peuvent se développer dans les contextes défavorables sous influences de lobbys.

Liste D'articles

Liens