Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 22:32

Les Anticyclones Mobiles Polaires (AMP) sont plus crédibles pour expliquer les "coulées froides", les "avancées du front polaire" ou les diverses "vagues de froid".

 

Il existe un conflit conceptuel théorique et observationnel entre les modèles météorologiques proposés par les "anciennes écoles" météorologiques et celle à laquelle appartient le Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno. Cette dernière théorie, dite des AMP, propose un modèle géographique bien plus simple à comprendre. Pas par simplisme, mais par évidence d'une circulation atmosphérique à l'échelle globale qui repose sur des masses d'air descendant des pôles pour compenser le déficit/surabondance énergétique/thermique entre les différentes latitudes lié aux facteurs climatiques. Ces facteurs fondamentaux sont : l'inclinaison de l'axe des pôles qui crée la suralimentation énergétique intertropicale, la densité et l'inhomogénéité de la circulation dans la basse atmosphère, la rotation diurne et sa conséquence en termes d’inertie, la périodicité des saisons avec l'alternance hémisphérique des phénomènes, les réalités orbitographiques...

 

Dans les "explications" des "éléments qui se déchaînent" sans apparente causalité, sinon de vagues allusions à un « changement climatique » qu'il faudrait des décennies pour vraiment constater !!! (les victimes n'ont pas besoin de ce délais.):

- l'Ouragan Sandy qui passe successivement des Antilles (Haïti, Cuba, Jamaïque... ), à la Floride, à la côte Est, avec New York (exceptionnel) et maintenant au Canada.

- la tempête de neige vient maintenant s'abattre.

- Cet été, c'étaient les tornades dévastatrices dans la "vallée des tornades" aux USA,

- à Porquerolles, une des île d'Hyères, où disparait un garçon pendant la tempête,

- dans un campus à Toulon où des étudiants périssent emportés par des flux impressionnants d'eau dont l'effet d'aspiration avait d'ailleurs été identifié,

- au Vietnam, des pluies diluviennes font de nombreuses victimes...

 

Le "réchauffement climatique" s'impose de plus en plus avec des réserves, même si certains prévisionnistes ont de plus en plus de mal a avaler la pilule anti-dogme : les modèles ne fonctionnement pas. Ils n'ont jamais fonctionné que dans les cas évidents, en suivant les précipitations grâce aux radars. Le glissement sémantique vers "déréglement climatique" s'opère petit à petit après une phase de "changement climatique" où statistiquement, des événements plus chauds et plus froids feraient se conformer à la moyenne des événements "prévus" à la hausse.

 

Particulièrement quand il y a des phénomènes extrêmes climatiques, la "bonne prévision" n'est pas au rendez-vous ! La vitesse des rafales de vents est allègrement dépassée ; les surcotes du niveau de l'eau sont dépassée sérieusement mettant en péril devant des digues insuffisantes; les températures passent de maxima saisonniers à des minima générateurs de contraste à effets sanitaires certains; la hauteur de précipitation surprend alors que les sécheresses ont marqué les mois de printemps ; le nombre de victimes dépasse toute la prévention ; les alertes se succèdent avec plus de panique dès les premiers décès découverts suite à des prévisions sous-estimées.

 

Les arguments des prévisionnistes s'éloigne de "Météo Franche" et ne font plus le poids devant l'analyse scientifique avec un public averti, connaissant de plus en plus le jargon "météorologique", "climatologique" ou "modélisateur", et les sociétés d'analystes qui pourfendent le monopole.

 

La compréhension pour l'inondation de New York par Sandy ou par Xynthia sur la côte atlantique (51 morts (et 8 disparus) reste insuffisante : les analyses des prévisionnistes, du fait d'une dogmatique "probabiliste" sur des phénomènes qui sont en réalité reliés entre eux, ne peuvent expliquer pourquoi :

- la vitesse des vents,

- la puissance de la houle,

- l'intensité de la dépression (au sens barométrique),

- la surcote du niveau de l'eau,

- la hausse de température avant,

- La baisse après,

- les fortes précipitations (neige, orages, congères... exceptionnelles …)…

ne sont pas des phénomènes séparés, mais en pleine cohérence. Ce n'est pas un hasard si la pleine lune occasionne une marée de vives eaux en même temps que la puissance des tempêtes s'abat sur des régions qui n'avaient pas connues cela de mémoire d'homme. Les fictions étaient finalement plus véridiques que les modèles numériques, et par voie de conséquence, les modèles d'urbanismes.

 

New York comme la côte Nantaise sont connues comme marécages: l'île de Manhattan autrefois occupée par des amérindiens, ou le marais poitevins étaient des signes qui auraient pu être autrement interprétés. Comme pour "la faute-sur-mer" au nom intriguant, le problème s'est posé aussi pour l'instabilité du sol et du sous-sol alluvionnaire pour la construction des gratte-ciels à New York, facteur d'une autre catastrophe.

 

Déjà on avait parlé de nombreux cas dans le texte: LA SURPRISE DES ECARTS DE PREVISION DES EXTREMES METEO-CLIMATIQUES .

Prenons un exemple de la perte de monopole explicatif : à C'est dans l'air le lundi 29 octobre 2012 "Les éléments s'emballent !"

(http://pluzz.francetv.fr/videos/c_dans_lair_,71521613.html)

 

Plus de détails ultérieurement. En attendant, consultez: Anticyclone Mobile Polaire (AMP) - Présentation générale

 

 

==> A vos remarques ci-dessous...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno - dans Climatologie
commenter cet article

commentaires

Présentation Du Laboratoire

  • : Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno (édition de Nicolas Sègerie)
  • Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno (édition de Nicolas Sègerie)
  • : Un laboratoire scientifique indépendant dont les axes de recherches concernent:les polémiques du "réchauffement climatique";Les climatosceptiques;la théorie des Anticyclones Mobiles Polaires;les risques liés à la pollution atmosphériques; d'autres risques géophysiques et anthropiques...Son siège est à Lyon en France.
  • Contact

  • Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno
  • Cette structure de recherche et de documentation scientifique est de forme associative.
Sa vocation est la compréhension et la diffusion de thèmes de recherches qui ne peuvent se développer dans les contextes défavorables sous influences de lobbys.
  • Cette structure de recherche et de documentation scientifique est de forme associative. Sa vocation est la compréhension et la diffusion de thèmes de recherches qui ne peuvent se développer dans les contextes défavorables sous influences de lobbys.

Liste D'articles

Liens