Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 22:25

Ne loupez pas l'éclipse de soleil ce vendredi 20 mars 2015 !

entre 9 heures et 12 heures

 

Selon votre lieu, il y aura quelques variations:

Pour votre site d'observation en France, allez sur le site http://cf.datawrapper.de/uAovg/2/

Ou de l'institut de mécanique céleste:

http://www.imcce.fr/fr/ephemerides/phenomenes/eclipses/soleil/html/mars2015_Chefs_lieux_des_departements_francais.php

 

Extrait du site de l'Institut de Mécanique céleste:

L'éclipse totale de Soleil du 20 mars 2015

Cette éclipse est la dixième éclipse totale du XXIe siècle et la première éclipse de l'année 2015. La bande de totalité débute dans l'océan Atlantique nord au sud du Groenland, puis traverse la mer de Norvège et la mer du Groenland et prend fin au niveau du pôle Nord. L'éclipse sera visible sous la forme d'une éclipse totale uniquement dans les îles Féroé et au Spitzberg (Svalbard). Elle sera visible sous la forme d'une éclipse partielle dans toute l'Europe, dans le nord du continent africain et dans le nord-ouest de l'Asie.


En France, elle sera visible dans la matinée, avec un maximum vers 10h 30min en temps légal français.

[en fait cela commence presqu'à 10h dans le sud ouest en France;

et fini à l'Est quasiment à midi=12 h ;

soit deux heures !]

attention ce n'est pas la course du soleil habituelle!


Le Soleil sera occulté entre 60% et 80% en fonction de son lieu d'observation, les plus fortes occultations ayant lieu au nord-ouest du territoire

Cette éclipse a lieu le jour de l'équinoxe de printemps, le Soleil et la Lune sont donc très proches du point vernal. De plus c'est une éclipse avec une Lune proche de son passage au périgée qui a lieu le 19 mars à 19h 38m 16s UTC. Comme l'éclipse est proche de l'équinoxe, l'intersection des courbes de début et fin au lever et au coucher du Soleil se trouve sur le pôle Nord, ainsi que l'extrémité de la ligne de totalité. L'éclipse sera néanmoins visible depuis le pôle Nord en raison de la réfraction atmosphérique.

 

Les liens ci-dessous donnent l'ensemble des détails sur les conditions d'observation depuis des lieux donnés.

Pour en savoir plus :

Carte de visibilité de l'éclipse du 20 mars 2015 (projection stéréographique).

Crédit : P. Rocher, IMCCE.


TABLEAU DES ELEMENTS GENERAUX DE L'ECLIPSE
Magnitude : 1,0227

Circonstance UT (pour l'heure légale ajouter 1 h!) Longitude Latitude
Commencement de l'éclipse générale

le 20 à  7h40,8m  (au large TerreNeuve/Groënland)

+ 23°12,8' +20°13,9'
Commencement de l'éclipse totale le 20 à  9h 9,4m (c'est à dire 10h09 en France) + 45°10,5' +51°56,2'
Commencement de l'éclipse centrale le 20 à  9h12,7m + 45°58,1' +53°37,6'
Maximum de l'éclipse(vers l'Islande) le 20 à  9h45,6m (c'est à dire 10h45,6 H en France) +  6°37,2' +64°25,8'
Éclipse centrale à midi ou minuit vrai le 20 à 10h17,1m - 27°37,3' +85° 6,5'
Fin de l'éclipse centrale le 20 à 10h18,2m - 97°47,4' +89°22,8'
Fin de l'éclipse totale le 20 à 10h21,4m (c'est à dire 11h21,4 H en France) -111°19,7' +87°43,4'
Fin de l'éclipse générale le 20 à 11h50,2m (vers le pôle nord)
- 94° 3,9' +56° 6,2'

 

  

ATTENTION DE NE PAS REGARDER
LE SOLEIL  DIRECTEMENT:
risque de lesions occulaires!
Plus d'information sécurité d'observation et pédagogie sur:
Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno - dans Annonces
commenter cet article
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 16:20

Le soleil, dont la constante solaire n'en est pas une, constitue un des facteurs externe du climat alors qu'on ne parle que des facteurs anthropiques (humains) avec les fumeux gaz à effet de serre. Voilà une occasion d'y voir plus clair sur cette question.

 

L'étoile solaire est une source fluctuante qui impose une contrainte majeure sur le climat, et donc ses variations, sur les climats, et donc leurs variations!

 

On a vu cet été une tâche énorme dans le spectre visuel alors que parfois, rien n'était visible à la surface du soleil. Mais il y a aussi les autres spectres électromagnétiques voir particulaires.

 

Pourquoi ne pas y trouver des correlations avec ce qui se passe au fil des époques?

 

Comment ne pas s'interroger sur cet aspect dans la construction des modèles climatiques du climat?

 

planetarium-soleil-29janvier2015.jpgcliquer pour agrandir

 

jeudi 29 JANVIER 2015 à 20 heures

au planétarium de vaulx-en-Velin

 

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno - dans Annonces
commenter cet article
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 09:00

 

face-cachee-de-la-lune-au-planetarium.jpgcliquer pour agrandir l'information

 

 

Vous pourrez profiter aussi de l'exposition permanente qui vaut le déplacement et réserver toute l'après-midi au planétarium:

 

- avec un mur entier de diapositives des objets célestes en grand nombre et qui montre leur variété et l'exceptionnel spectacle du ciel, nébuleuses, galaxies, objets curieux que les amateurs ont parfois aperçu au téléscope rendu ici époustouflants,

- avec des modèles réduit de diverses fusées

- avec une vraie fusée Véronique, que je n'avais jamais vu qui pourtant a beaucoup participé à l'exploration de la haute atmosphère terrestre.

- avec des expériences simples à faire sur la réalité dans notre vie quotidienne des rayons cosmiques,

- avec des animations pour comprendre les principes de l'analyse à distance des étoiles ou objets lointains avec leurs spectre électromagnétique,

- avec des représentations qui restituent les dimensions du système solaire,

- des animations pour les petits...

- - -

tout cela accessible au plus petits comme au plus grand qui retrouveront des échantillons des plaques photographiques du télescope du Mont Palomar dont on rêvait quand il était à la pointe de la technique ou d'objets maintenant entrés dans l'histoire de la science...

 

en savoir plus sur: http://planetariumvv.com/

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno - dans Annonces
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 18:45

 

planetarium.jpg

 

Après d’importants travaux, le Planétarium rouvre ses portes à tous les publics: enfants, adultes, débutants ou passionnés d’astronomie.

Construire, agrandir, mission réussie ! 4000 m2 pour tout savoir sur l’Univers. Apprendre, comprendre, se questionner, s’émerveiller et s’amuser n’a jamais autant été d’actualité grâce aux nouveaux espaces : 900m2 d’exposition permanente, des expositions temporaires, des séances d’astronomie pour être au plus proche des étoiles dans le dôme-écran, pour des séances en immersion totale.


Mais aussi des ateliers scientifiques pour construire sa fusée ou lancer son satellite et plus encore : la première école d’astronomie de France

et enfin, des conférences régulières avec des astrophysiciens.

 

Bienvenue dans la version 2.0 du Planétarium de Vaulx-en-Velin, votre porte d’entrée sur l’Univers et les grandes missions spatiales !

 

http://www.planetariumvv.com/

 

et dès le 17 octobre prochain à 20 heures :

Conférences "Les collisions cosmiques"

 

Partager
Adultes / Ados Gratuit

La contemplation du ciel nocturne nous offre la vision d’un espace figé et immuable. Il s’agit bien sûr d’une illusion : tout bouge et se transforme dans l’Univers, mais souvent avec des échelles de durée incommensurables avec le temps humain.

 

L’Univers est en effet agité de vitesses inimaginables où la gravité sculptent et organisent la matière à différentes échelles. Des collisions entre objets cosmiques sont alors inévitables semant à la fois désolation ou renouveau au cœur de paysages de toute beauté. Nous verrons au cours de cette rencontre quel rôle fondamental joue ces collisions dans notre compréhension de l’évolution de l’Univers.


Conférence animée par M. Pierre-Alain Duc, Astrophysicien, Directeur de Recherche au CNRS.

La conférence sera accompagnée de la projection du film Collisions cosmiques.

 

(commentaire du LPGB: un film  FABULEUX A VOIR ET REVOIR, on se croirait agrippé aux météorites à travers les planètes ! )

 

Réservations conseillées au 04 78 79 50 13

 

plus d'info: http://www.planetariumvv.com/conferences/collisions-cosmiques/

 

-


Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno - dans Annonces
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 12:35

 

cliquer sur l'affiche pour agrandir:

 

conference-planetarium-mardi-19-juin.jpg

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno - dans Annonces
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 08:55

Le Transit de Vénus est un événement astronomique à ne pas confondre avec un problème de diététique chez la gente féminine, comme on pourrait le croire au fourmilement de liens sur la "toile" qui cherche de nouvelles clientes avec beaucoup de "thèses obscurantistes et millénaristes", de quoi alléger au moins les portefeuilles.

 

 

2012_06_06_04_32_56_AIA_304.png

 

Cette nuit du 5 au 6 juin 2012 a donc eut lieu le passage de la planète Vénus devant le disque du Soleil, vu de la planète Terre. Pendant plusieurs mois, nous avons pu admirer la puissante lueur de "l'étoile du berger" du crépuscule jusqu'à tard dans la nuit, bien plus que l'heure de la transhumance habituelle des troupeaux. Ce transit annonce que désormais, Vénus sera visible le matin, mais seulement dans suffisamment de temps pour que l'éblouissement du Soleil se levant s'estompe.

 

Mais en métropole, alors que le transit de Vénus ne pouvait s'observer qu'au plus tôt ce matin, la météorologie d'un ciel de traîne couvrait le ciel matinal d'une couche opaque. On peut se demander si lors des phénomènes astronomiques comme les éclipses de lune ou de soleil, l'état du ciel météorologique ne serait pas en lien avec le phénomène en question.

 

Heureusement, grâce aux moyens des satellites des agences européennes ou américaine, le transit était observable quand même en direct ( http://www.helioviewer.org/ )

 

2012 06 06 04 37 08 AIA 304(1)

 

 

 

Vénus est d'une taille similaire à celle de la Terre. Ce qui nous montre combien le "facteur solaire" est important pour la condition sur Terre. Cela minimise les effets dits "anthropiques" dans les différents "effets" de l'atmosphère et indique que les facteurs astronomiques du climat sont à mieux connaître avant de s'alarmer sur les flatulences bovines ou l'implantation de pseudo filtres à particules ou de pseudo filtres catalyseurs sensés participer à la limitation du "réchauffement climatique" qui ne se démontre pas avec la météorologie de cet hiver. L'ensemble des phénomènes naturels impliqués dans le climat méritent plus d'attention et de moyens plutôt que l'ironie opposée aux "climatosceptiques", qui n'ont rien à vendre, eux.

 

2012_06_06_04_47_20_AIA_304.png

 

L'atmosphère de Vénus, quant à elle, peut ainsi être étudiée car elle filtre la lumière solaire dont le spectre est bien connu. Les résultats des études menées par les astrophysiciens du monde entier serviront pour l'étude des exoplanètes qui se multiplient.

 

Dans quelque temps, nous en saurons plus...

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno - dans Annonces
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 14:14

L'épopée spatiale a marquée la génération de ceux qui ont connu la Guerre Froide, la conquête de la Lune et du système solaire avec ses sondes interplanétaires; voire interstellaires et qui sont aujourd'hui aux manettes "culturelles".

 

Banalités que les satellites et leurs images colorisées pour la météorologie médiatique, animée de plus en plus souvent, ou les fausses couleurs du "réchauffement climatique" dans les "docus" justifiant leur co-financement par les instances dépensières à visée économico-industrielles.

 

Il n'est pas sûr que ce soit ces sujets qui seront traités à cette nouvelle conférence du planétarium.

 

Le planétarium est un équipement municipal qui, contrairement à la plupart, ne concerne ni la "culture du théâtre ou de la danse, ni la "culture populaire" d'un centre social ou "culturel" au sens restrictif, ni la "culture sportive", mais un support à la "culture scientifique". On remarque néanmoins que pour se développer, cet équipement municipal d'une commune de la banlieue proche de Lyon, déjà dotée dans ce secteur avec "Ebulliscience" qui a connu des heures de fermeture, organise des soirées à thématiques pluridisciplinaires : danse, histoire, science-fiction, musique, avec des entrées obligées en matière de cosmologie, astronautique, météorites... Toujours passionnantes.

 

Mais... On peut donc s'interroger sur l'air du temps qui ne fait pas facilement la part belle aux sciences, fut-elle fondamentale dans un planétarium, alors que l'ambiance du "réchauffement climatique" met à la disposition de qui le souhaite toute une panoplie d'outil pédagogique pour galvauder le "global warming" par toutes les voies possible de l'éducation, des manifestations publiques, des choix urbains, à l'université par le choix du financement des recherches... ou dans la fiscalité locale ou plus lointaine masquée derrière les arcanes européennes.

 

Donc j'encourage chacun à participer et à interroger sur ce qui se trame dans la sphère scientifique en bousculant leur pied d'estale et à prouver par des argumentaires non jargonneux ce que l'on sait et  ce que l'on ne sait pas, et surtout où sont les incertitudes dans les recherches. La rencontre avec les scientifiques comme cela est possible dans un planétarium, peut aussi servir à cela.

 

Venez donc nombreux et "bonn' conf" !

 

 

Cliquer sur l'affiche pour la lire.

 

Conference-Odyssee-spatiale-planetarium-24-mai-2012.jpg

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno - dans Annonces
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 10:42

cliquer pour agrandir l'affiche

Conference-la-place-de-l-homme-dans-l-univers-13-mars-2012.jpg

 

plus d'informations sur: http://www.planetariumvv.com/

 

La laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno informe sur ce type de conférences car elles participent à la diffusion de la culture scientifique et permet mieux de se repérer dans l'univers devant la masse d'informations et d'images diffusées autrement et qui augmente la confusion générale sur les domaines scientifiques.

 

MEDIA CONTRE SCIENCES:

Prenons par exemple la masse de documentaires sur le "réchauffement climatique" qui s'il est contesté par beaucoup de scientifiques avec beaucoup d'études internationales, n'apparait que comme certitude auprès du grand public lors du visionnage télévisuel ou radiophonique. Internet est plus équilibré à cet égard. Mais le mieux est de se rapprocher des vraies sources que sont les scientifiques présents dans ces conférences pour leur poser les vraies questions et obtenir leurs vraies réponses indépendantes des sphères institutionnelles qui pourraient les altérer.

 

LES FACTEURS CLIMATIQUES:

Une meilleure connaissance de l'astronomie permet de comprendre la diversité des facteurs qui interviennent dans le climat: la forme variable des orbites planétaires (ellipse plus ou moins "écrasées"), l'inclinaison de l'axe polaire sur le plan de l'écliptique (élément le plus important pour expliquer les saisons), les cycles de précession des équinoxes qui font varier les saisons dans l'année sidérale, c'est à dire vis-à-vis de la sphère céleste... qui elle aussi change dans ses mouvements autour du soleil et dans la galaxie. La présence de rayonnements cosmiques solaire ou plus lointain permet de comprendre que la planète Terre et ses consoeurs sont en interraction avec l'espace interplanétaire; ce qui a un effet certain sur le climat. Encore faut-il en avoir conscience pour en savoir plus, car ce n'est pas facile d'investiguer dans ce domaine où il faut souvent s'extraire de l'atmosphère terrestre pour avoir plus de données non perturbées par les champs terrestres.

 

Je rappelle que ces conférences sont compréhensibles pour un large public et ne sombrent pas dans un jargon inaccessible aux non spécialistes.

 

Bonne conf !

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno - dans Annonces
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 17:44

   mise à jour.

 

  

                      CONFERENCE SUR LA SOLIDARITE

            SAMEDI 18 FEVRIER 2012

 

de 18 H à 20 H  (attention décalage /1ère annonce)

 

Salle SALA

 

3, Rue Saint François de Sales à LYON (métro Bellecour) 

 

           

 
Intervenants :

  

Mme  Sabiha  Ahmine : Conseillère municipale et médecin
                 
     La solidarité dans nos quartiers.
 
Dr Jean Brière, Président de Démographie et Ecologie
  

     La situation à Haiti, les responsabilités de la France.

 

Sègerie NicolasDirecteur du laboratoire pluridisciplinaire Giordano Bruno

 
     Quelques pistes pour le développement de la solidarité internationale et ses enjeux géopolitiques.   
 
Puis à 21 Heures, le MSI convie toutes les personnes présentes à une soirée conviviale pour dialoguer sur la solidarité locale et internationale autour d'un buffet citoyen.

      Lien MSI:            http://www.mouvement-solidarite-internationale.com/

 

   ***

  

Quelques pistes sur l'intervention du laboratoire pluridisciplinaire Girodano Bruno sur les enjeux géopolitiques de la solidarité internationale.

  

Au-delà de l’aide d'urgence de la solidarité internationale en cas de crises majeures, la reconnaissance scientifique, historique et culturelle sont des formes d’aide à long terme qui se dégagent des enjeux géopolitiques.

 

Quelques pistes pour le développement de la solidarité par un tour d’horizon géopolitique.

 

Les dérives des organisations intergouvernementales

Sur le plan de la sécurité :

le deux poids deux mesures du Conseil de sécurité de l’ONU :

les cas du Sahara Occidental, de Chypres, de l’Irak, du Liban, …

 

Sur le plan culturel :

le Patrimoine Mondial de l’Unesco laissé en pâture aux intérêts locaux

Pillages culturels (Liban, Irak, Afghanistan … Vénus Hottentote, Egypte,…)

L’oubli des sources scientifiques civilisationnelles variées par la communauté occidentale.

 

Sur le plan scientifique : le partage des données et des brevets fait l’objet d’obstructions au partage scientifique. Exemples :

Pandémie VIH…Cas du Brésil, Indes et Afrique du Sud, modèles contre le pillage par les multinationales pharmaceutiques des connaissances ancestrales.

Cas de l’organisation météorologique mondiale pour les études climatiques révélées par le climate gate …

L’interprétation abusive de crises climatiques (Maldives, Golfe de Guinée, Alaska, Nunavut, Pérou (El Nino), Mer du Nord…).

Prévision des séismes et des tsunamis.

Prévision des éruptions volcaniques.

Partage et appui à l’étude des données sanitaires sur Tchernobyl.

Occultation de théories scientifiques majeures (dynamique du climat par les Anticyclones Mobiles Polaires, prévision des séismes, épidémiologie)

 

Sur le plan économique :

Les richesses naturelles devenues problèmes d’instabilité politique plutôt que de richesse nationale (Niger, Nigeria, Congo Kinshasa, Tchad, Centrafrique…).

Le développement des conflits dans les zones riches en matières premières ou matières énergétiques suspecté d’être instrumentalisé par la paupérisation des peuples autochtones ou le recours à la pseudo-indépendance (Irak créé déjà après la Première Guerre Mondiale, Palestine !, Malouines, Chili, Mongolie, Sahara, Timor ; Sibérie (gaz), Nunavut (Pétrole, gaz, minerais), Tibet, Birmanie, …)  

Cas du détournement d’objectifs et des budgets pour les enjeux d’accès à l’eau réservés (Kurdistan, Liban,... )

 

Les freins du Forum Euro-Méditerranée.

 

La question nucléaire :

La situation du cadre juridique du traité de non prolifération des armes nucléaires.

La situation vis-à-vis des états ayant subis les accidents ou des essais nucléaires.

 

Ce qui devrait animer un débat... en pensant aussi à la Syrie.

 

Nicolas Sègerie est chercheur indépendant en géographie des risques. Polyvalent, il relie la physique (astronomie et météorologie), la géographie (climatologie) et les sciences économiques et sociales. Il a participé à des conférences scientifiques internationales sur le sujet sanitaire lié à la pollution atmosphérique et les modèles climatiques. Ayant participé à des recherches-actions de terrain au Maroc, Algérie, Tunisie, Roumanie, Mexique et Liban, il partagera son approche globale sur les questions peu souvent traitées en matière de développement.

 

labo-giordano-bruno@orange.fr

http://labo-giordano-bruno.over-blog.org/

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno - dans Annonces
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 16:31

L'Univers, un éternel défi, avec Sylvie Vauclair et Michel Paty.

  • le jeudi 19 janvier 2012
L'Univers, un éternel défi

Quelles interrogations portons-nous aujourd'hui sur l'Univers ? Quels savoirs nouveaux l'astrophysique et la cosmologie ont-elles contribué à faire émerger depuis 20 ans ? Quelles sont les conséquences sur la manière dont l'Homme pense sa place dans l'Univers ?  

La Terre tourne, le Système solaire n'est plus le seul et unique, l'Univers est en expansion accélérée, l'Homme pense et ne connait que 5% du contenu de l'Univers physique… La recherche fondamentale doit certes permettre de comprendre comment fonctionne l'Univers, mais quelle place la science offre-t-elle à l'homme moderne pour penser son origine et sa place dans le cosmos ? La position de ce point vue est par exemple celle de Jacques Monod : « L'Homme a émergé par hasard dans un univers qui lui est complétement indifférent ». Devons-nous ainsi considérer notre présence au monde comme identique à celle de tout ce qui existe, ou de manière moins radicale, convenir que nous participons simplement et localement à la marche du monde - dont le contrôle est infime ?

Avec Michel PATY, physicien, directeur de recherche au CNRS, REHSEIS, équipe recherches épistémologiques et historiques sur les sciences exactes et les institutions scientifiques,

et Sylvie VAUCLAIR, astrophysicienne à l'Observatoire Midi-Pyrénées, professeur à l'Université Paul Sabatier de Toulouse et membre de l'Institut universitaire de France.

Cette année, la compagnie  "Il sera une fois"  accompagne le cycle de conférence. Une rencontre humaine inoubliable avec deux comédiens pour mélanger les regards entre les scientifiques et nos publics. Leur  verbe malicieux et impertinent sera notre guide et nous conduira tout au long des conférences de la saison…


voir : Les conférences au Planétarium de Vaulx-en-Velin
renseignements :Réservation conseillée au 04 78 79 50 12
horaires :20h
tarifs :Tarif unique 5€
 
Place de la nation
69120 Vaulx-en-Velin

 

Cliquer sur l'affiche:

planetarium-19-janvier-2012-Sylvie-Vauclair-.jpg

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno - dans Annonces
commenter cet article

Présentation Du Laboratoire

  • : Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno (édition de Nicolas Sègerie)
  • Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno (édition de Nicolas Sègerie)
  • : Un laboratoire scientifique indépendant dont les axes de recherches concernent:les polémiques du "réchauffement climatique";Les climatosceptiques;la théorie des Anticyclones Mobiles Polaires;les risques liés à la pollution atmosphériques; d'autres risques géophysiques et anthropiques...Son siège est à Lyon en France.
  • Contact

  • Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno
  • Cette structure de recherche et de documentation scientifique est de forme associative.
Sa vocation est la compréhension et la diffusion de thèmes de recherches qui ne peuvent se développer dans les contextes défavorables sous influences de lobbys.
  • Cette structure de recherche et de documentation scientifique est de forme associative. Sa vocation est la compréhension et la diffusion de thèmes de recherches qui ne peuvent se développer dans les contextes défavorables sous influences de lobbys.

Liste D'articles

Liens