Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Une Définition de l'AMP, autrement dit l'Anticyclone Mobile Polaire:

 

PREAMBULE IMPORTANT:

L'essentiel de la structure de cette page provient du site wikipedia.fr auquel l'auteur de ce nouveau site du Laboratoire Giordano Bruno a contribué. Malheureusement, ceux qui comme moi ont essayé de présenter cette théorie ont été confrontés à des destructions systématiques et du vandalisme dans le site wikipedia. Celui-ci ne peut garantir ce genre d'intrusion de groupes de pression et de gens qui ont tant à gagner sur le maintien de leurs privilèges et de leur "bizeness" que, nous, non financés, bénévoles strictement, nous n'avons pu défendre le pluralisme scientifique. Il est en effet difficile de lutter contre la pensée unique ambiante du "tout réchauffement global" et contre tous les vandales de la pensée, dictateurs modernes par les moyens de la technique, mais archaïques par ceux du jeu des pouvoirs de l'anarchie et de la ploutocratie. Il est en effet très facile d'un clic de souris de faire disparaître plusieurs années ou décennies de travail d'observation et d'analyse.

 


L''anticyclone mobile polaire (AMP)''' est un concept développé par le géographe et climatologue Marcel Leroux, professeur d'université décédé en 2008.

 

Ce modèle pose comme hypothèse que le facteur premier du temps, sous les latitudes tempérées dépend essentiellement des descentes d'air froid et sec polaire, et que c'est le mouvement de ces masses d'air, appelées AMP, qui produit ensuite les mouvements des Dépression (au sens de la météorologie). Des pôels aux régions intertropicales, de nombreux phénomènes sont ainsi mieux compris.

 

L'histoire de cette théorie est marquée par le fait qu'elle n'a pas reçu l'adhésion de toute la communauté scientifique, et a suscité de nombreuses controverses dont l'analyse permet e comprendre que les enjeux en question surpasse de loin ceux de la "vérité scientifique". A l'heure du Sommet de Copenhague, on peut parler de cette théorie comme appartenant à l'ensemble des mouvements du "scepticisme scientifique", puisqu'il est difficile de ne pas apparaître sous une forme "d'école" ou de dominance.

 

Définition:

L'anticyclone mobile polaire (AMP) est un concept explicatif, inventé et défendu par le géographe et climatologue, Marcel Leroux. Ce chercheur a constaté une distorsion entre les hypothèses et modèles descriptifs de l'atmosphère développés avant l'arrivée des satellites d'observation météorologique et leur réalité connue d'aujourd'hui. Les nuages sur ces images satellitales s'éloignent de la position des fronts classiques.

 

Selon l' « École de météorologie de Bergen dite de "la théorie  norvégienne"; le phénomène (météore) qui déferle en produisant l’évolution du temps serait la Dépression (au sens météorologique de dépression par rapport à la pression "standard" à laquelle sont associés ces fronts.

 

Le chercheur Marcel Leroux pose alors comme hypothèse que le facteur premier du temps qu'il fait sous les latitudes tempérées dépend essentiellement de descentes de masse d'air froid et sec polaire, et que c'est le mouvement de ces masses d'air, appelées de l'acronyme AMP, qui induit ensuite les mouvements aérologiques des dépressions. L'inversion de causalité par rapport à l'explication ancienne de Bergen. Pour sa théorie, ce n’est pas la dépression qui est motrice mais « l’anticyclone », au sens de lieu de forte pression (relative et non par rapport à une valeur standard). En effet, un air plutôt froid, car venant des régions polaires, se dirigeant vers les latitudes intertropicales, est plus dense, plus "massif"; ce qui lui confère une relative prédominance au contact avec des masses d’air plus "réchauffées", moins denses, plus instables, de surcroît chargée d’humidité, ce qui accroît leurs instabilités.

 

Selon cette théorie, l'AMP est un « météore » au sens de phénomène observable dans l'atmosphère : nuages, orage, halo, arc-en-ciel, trombe, aurore boréale, faux-soleil, cumulo-nimbus, etc. L'AMP est ainsi formé d’une masse d'air d'une taille de l’ordre d’une fraction d’hémisphère terrestre, pouvant s'étendre sur plusieurs milliers de kilomètres, avec une forme qui a souvent été qualifiée de "lenticulaire", mais qui se rapproche plutôt de la forme que prend une masse de fluide (gaz ou liquide) lors d'une turbulence avec une figure caractéristique. 

Un AMP est donc une masse d'air froid dense éjectée du pôle, sa grande masse serait expliqué par la [[Force de coriolis]]. Les AMP serait selon cette théorie la source alimentation principale des anticyclones sub-tropicaux, tel que l'[[anticyclone des Açores]], par une accumulation de flux venant du pôle. Ainsi les AMP seraient le facteur explicatif premier du temps et du climat des zones tempérées.

 

Utilisation:

Selon M. Leroux, l'étude détaillée des événements climatiques permettrait de reconnaître au travers des paramètres météorologiques (température, pression, humidité, vitesse et direction du vent) les preuves statistiques et l'Échelle synoptique de la réalité de ces masses d'air et de leur importance pour expliquer l'évolution du temps et du climat.

 

Le modèle des AMP permettrait de mieux comprendre comment s'établissent les grands équilibres énergétiques à l'échelle globale, comme l'équateur météorologique, les moussons, les alizés, la force des tempêtes ou des cyclones.


(page en cours de construction)

Nicolas Sègerie (contact: labo-giordano-bruno@orange.fr)

Partager cette page

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie

Présentation Du Laboratoire

  • : Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno (édition de Nicolas Sègerie)
  • Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno (édition de Nicolas Sègerie)
  • : Un laboratoire scientifique indépendant dont les axes de recherches concernent:les polémiques du "réchauffement climatique";Les climatosceptiques;la théorie des Anticyclones Mobiles Polaires;les risques liés à la pollution atmosphériques; d'autres risques géophysiques et anthropiques...Son siège est à Lyon en France.
  • Contact

  • Laboratoire Pluridisciplinaire Giordano Bruno
  • Cette structure de recherche et de documentation scientifique est de forme associative.
Sa vocation est la compréhension et la diffusion de thèmes de recherches qui ne peuvent se développer dans les contextes défavorables sous influences de lobbys.
  • Cette structure de recherche et de documentation scientifique est de forme associative. Sa vocation est la compréhension et la diffusion de thèmes de recherches qui ne peuvent se développer dans les contextes défavorables sous influences de lobbys.

Liste D'articles

Liens